Chercheuse principale : Jade Boyd (BC Centre on Substance Use, CB)

Groupe de direction : Représentants de la CB : Hugh Lampkin (VANDU), Loretta Brown (VANDU); Alex Sherstobitoff (ANKORS); Garth Mullins & Dean Wilson (BCCSU); Représentants des prairies : Monty Ghosh (Alberta Health Services), Karen Turner (Boyle Street Community Services), Dawn Lavand (Manitoba Harm Reduction Network), Brandi Abele (CAPUD); Représentants de l’Ontario : Frank Crichlow (Counterfit Harm Reduction), Sean LeBlanc (Ottawa Inner City Health), Représentants du pôle Québec-Atlantique : Susan Kirkland (Dalhousie University); Alexandra deKiewit (CAPUD), Jennifer Bowser & Julien Carette (Handup)

Cette initiative vise à favoriser l’engagement des gens qui consomment des drogues (pairs) partout au Canada en améliorant le réseau national de pairs. Ces derniers participeront à la mise en œuvre de projets scientifiques et établiront les priorités en matière de défense des intérêts afin de s’accorder sur une série de mesures à prendre à l’échelle nationale pour faire face à la crise des opioïdes. Cette initiative sera menée par l’entremise de trois projets ainsi que de réunions et de conférences annuelles en personne.

  1. Participer aux autres projets sur les menaces émergentes pour la santé du CRISM et offrir des conseils dans le cadre de ces derniers.
    1.  Créer des groupes de travail qui participent aux autres projets (sur une base continue).
  2. Mieux comprendre les expériences des pairs relativement au traitement par agonistes opioïdes (TAO/TAOi).
    1.  Former un groupe de travail composé de pairs qui définira les sujets de recherche; p. ex., comparer les taux de réussite de différents traitements, explorer les effets négatifs de l’usage de la méthadone et de la consommation de substances multiples, déterminer les répercussions de la criminalisation et de la stigmatisation sur le traitement.
  3. Mettre au point des méthodes appropriées découlant des sujets de recherches établis.
  4. Explorer les limites du fait d’être embauché en tant que pair au sein de services de réduction des méfaits ou de santé autres.
    1. Étudier la littérature existante afin de déterminer les lacunes.

Voici des projets particuliers qui ont été entrepris :

  1. Réalisation d’un sondage relatif aux expériences des personnes ayant une expérience vécue qui travaillent pour des services de réduction des méfaits.
    1. Rapport (en anglais)
    1. Infographie (en anglais)
  2. Partenariat dans le cadre du projet de balado du BCCSU pour faire en sorte que les médias racontent davantage les histoires de personnes ayant une expérience vécue.
    1. Les balados sont accessibles à l’adresse suivante : www.crackdownpod.com.
  3. Poursuite d’un projet Photovoice pour partager les histoires de réduction des méfaits, de défense des intérêts et de la vie quotidienne des personnes ayant une expérience vécue.

Commencez à taper et appuyez sur Entrée pour rechercher